• HautDePage_PhotoVallee_MtTendre_SebastienPernecker
  • HautDePage_PhotoVallee_LesTaches_SebastienPernecker
  • HautDePage_PhotoVallee_LePont_SebastienPernecker
  • HautDePage_PhotoVallee_LacBrenet_SebastienPernecker
  • jquery slider
  • HautDePage_PhotoVallee_DtVaulion_SebastienPernecker
wowslider.com by WOWSlider.com v8.6m

Les horloges de nos cellules

par Ueli Schibler – professeur émérite à l’Université de Genève, Lauréat du prix Louis-Jeantet (2000)

Nous vivons au rythme des générations et notre développement déjà bien avant la naissance, comporte la succession d’une multitude d’étapes plutôt rigoureusement programmées dans le temps et dans l’espace. Notre rapport au temps va cependant bien au-delà du développement, chacun de nous est constitué d’organes et de cellules qui sont le siège d’une variété d’événements à caractère périodique (multiplication, sécrétion d’hormones, mort cellulaire programmée…). Certains rythmes physiologiques comme les rythmes cardiaque et respiratoire, le caractère épisodique de la prise alimentaire, l’alternance veille/ sommeil ou encore le cycle menstruel nous sont facilement perceptibles. En lien direct ou non avec les précédents, d’autres rythmes telle la sécrétion pulsatile d’hormones, les variations cycliques de la température corporelle ou encore le péristaltisme intestinal nécessitent des investigations plus approfondies pour être mis en évidence. De nombreuses expérimentations en isolement temporel suggèrent l’existence de rythmes endogènes qui dépendent d’horloges biologiques inscrites dans notre patrimoine génétique (gènes horloges). L’influence majeure de la lumière et son rôle synchronisateur sur l’activité de certains de ces gènes impliqués dans les rythmes circadiens (périodicité autour de 24 h) semblent bien établis. Horloge centrale localisée dans des régions particulières de notre cerveau, horloges secondaires concernant la plupart des autres organes, notre organisme comme celui d’autres espèces vertébrées, a largement intégré la rotation journalière de la terre, l’alternance du jour et de la nuit, au-delà, le rythme des saisons.
Passionné depuis bien des années par ces questions, le Prof Schibler nous dévoilera en des termes simples quelques aspects les plus étonnants concernant l’existence et le fonctionnement de ces horloges miniatures qui sont vitales pour nos cellules et donc pour l’ensemble de notre organisme.